Cheap Klonopin

PADMIR

Coopération Cameroun - FIDA
Ministère de l'Agriculture et du Développement Rural

Projet d'Appui au Développement
de la Microfinance Rurale (PADMIR)

Erreur
  • JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 153

FORUM SUR LES CHAINES DE VALEUR AGROPASTORALES ET HALIEUTIQUES: ATELIER DE DUPLICATION A MAROUA

 A la suite du Forum national sur le financement des chaines de valeur agropastorales et halieutiques qui s’est tenu à Yaoundé le 26 mars 2014, et après les ateliers de duplication du Centre et de l’Ouest, c’est au tour de l’Extrême-Nord d’accueillir le sien ce vendredi 13 juin 2014 à Maroua.

 

Comme pour les autres sessions régionales, il s’est agi de clarifier, outre la notion même de chaine de valeur, le concept- nouveau pour la plupart- du Fonds de facilitation aux acteurs à la base que sont les producteurs et leurs accompagnateurs les agents de crédit des EMF, et d’identifier les besoins de financement liés aux chaines de valeur de quelques filières agropastorales phares de la région de l’Extrême-Nord.

L’atelier de Maroua a bénéficié des leçons tirées des sessions de Yaoundé et de Bafoussam : par exemple plus d’organisations paysannes ont été incluses dans la participation, et les institutions universitaires locales impliquées dans le domaine agropastorales comme l’ISS (Institut du Supérieur Sahel) de l’Université de Maroua  et l’ENSAI (Ecole Nationale Supérieure Agroalimentaire et Industrielle) de l’Université de N’Gaoundéré ont été invités à se prononcer sur divers exposés. Au total, 84 participants ont ainsi répondu présent à cet atelier : 64 représentants des EMF, 13 des organisations paysannes, 5 cadres du PNVRA et 2 universitaires représentant l’ISS.

 

Les travaux proprement dits, ouverts par le Responsable National de la Microfinance du PADMIR, M. Eloundou Zacharie, ont porté d’abord sur la présentation du concept de chaine de valeur et de son financement par lui-même, sur la base du Forum initial de Yaoundé, ensuite la présentation du financement des chaines de valeur des activités agropastorales spécifiques à la région de l’Extrême-Nord :

-          Les bovins, petits ruminants et lait

-          La volaille

-          Le porc

-          Le riz

-          Le soja

-          Le sorgho

-          Le poisson

La présentation de chaque chaine de valeur était suivie d’une séance de questions- réponses, durant laquelle les producteurs ont posé certains problèmes précis qu’ils rencontraient : commercialisation de la production, transport, tracasseries diverses, disponibilité des intrants agricoles etc. L’on s’est même demandé pourquoi les spéculations telles que l’oignon ou le niébé, pourtant  pratiquées dans la région n’ont pas été elles aussi développées, ce à quoi le Responsable National de la Microfinance a réagi en indexant le problème de disponibilité des personnes ressources pour l’oignon, et le manque de pertinence pour la spéculation niébé dont les opportunités de transformation ne sont pas très évidentes.

L’atelier, qui en définitive a servi de lieu d’échange et de contact entre producteurs et transformateurs de produits agricoles de la région, s’est clos sur un certain nombre d’enseignements : dans l’Extrême-Nord il existe bel et bien un potentiel pour le credit de moyen terme tel que prévu dans le cadre du Fonds de Facilitation, mais des obstacles restent à surmonter, comme le problème du montage des projets, la commercialisation des produits et l’organisation des producteurs. La résolution de ces problèmes a également fait l’objet de recommandations.

 

Lire 829 fois