Cheap Klonopin

PADMIR

Coopération Cameroun - FIDA
Ministère de l'Agriculture et du Développement Rural

Projet d'Appui au Développement
de la Microfinance Rurale (PADMIR)

A la UNE

FONDS DE FACILITATION: LE POINT A DATE

Pierre Martin, le gestionnaire du Fonds de Facilitation des crédits a moyen terme, fait un premier bilan de la mise en œuvre du FF.

- Il ya quelques mois, vous annonciez le lancement effectif des activités du Fonds. Où en est- on aujourd'hui ?

- A la date d'aujourd'hui les activités d'octroi de crédit ont effectivement commencé avec les premiers partenaires sélectionnés- actuels partenaires du PADMIR. Il y en a qui ont reçu des formations et un accompagnement pour le montage des dossiers. Pour le moment 2 institutions ont répondu favorablement, des membres du réseau CAMCULL. Il en reste 2 ou 3 qui n'ont pas encore signé les conventions: on essaye de voir quels sont les facteurs de blocage. Parallèlement à ces activités de lancement, on a lancé un appel à manifestation d’intérêt à l'ensemble des EMF du Cameroun : une quinzaine de manifestations ont été reçues, sur lesquelles nous avons présélectionné 11 nouveaux EMF. En fait la sélection finale est en cours, le temps de vérifier quelques ratios prudentiels réglementaires, après quoi on pourra les confirmer, les accréditer officiellement et signer les conventions. Donc, en ternes de perspectives, dans les prochaines semaines: nette intensification prévue des activités de crédit.

- Combien d’argent déjà octroyé ?

-Comme je l'ai dit, 2 demandes seulement ont été reçues, puisque nous avons du rejeter un certain nombre. Il ya donc eu 16 millions octroyés, sur des dossiers portant sur 32 millions.

- N'est-ce pas peu par rapport aux prévisions ?

- Effectivement! C'est un démarrage qu’on peut qualifier de lent, mais c'est dû au manque de connaissances, ou aux défaillances techniques au niveau du montage des dossiers : on n’a pas pu accepter tous les dossiers qui nous ont été soumis initialement, parce qu’ils étaient incomplets, mal renseignés, et certains avaient même recyclé des dossiers de 2013 qui avaient été montés dans le cadre du partenariat avec le PNVRA, et qui nous ont semblé inéligibles.

- Quelles perspectives à moyen terme?

- Dans un an, avec l'élargissement du partenariat et le recrutement de niveaux EMF, on s'attend à consommer probablement l’ensemble des fonds disponibles d'ici fin 2015.


                                   Propos recueillis par Clément ESSIANE